31 mars 2011

JODHPUR, the blue city

 

J’arrive enfin à Jodhpur, ville attractive en plein Rajasthan. Le désert n’est pas loin et le climat est chaud et sec, mais largement supportable pour le moment.

La cité est sous le regard du célèbre fort Meherangarh, qui fut sous la domination de différentes dynasties selon les époques.

1

Le fort Meherangarh et les cases peintes en bleu sont les arguments touristiques de Jodhpur.

Cette ville est aussi appelée la citée bleue, car anciennement, les brahmanes couvraient leurs maison de peinture bleue. La couleur bleue serait un répulsif contre mouches et moustiques.

Ma guest house est à 2 pas de la Clock Tower, qui représente la place centrale du marché chaotique.

2

Depuis que je suis dans le Rajasthan, je note gustativement que le lassis traditionnel est jaune car mixé avec du safran (comme celui d’Espagne) et que le thali est destitué de son riz pour plus de chapatis, les accompagnements sont aussi de saveurs différentes, le tout servis sur un jolie plateau brillant (contre la feuille de banane « prête à jetée »).

3

Toutes les habitations sont des blocs avec toit plat, comme les habitations sub-sahariennes. La plupart des escaliers intérieurs sont très pentus.

Sieste obligatoire pour tout le monde entre midi et 15h. Des joueurs de carte occupent les coins ombragés.

Les buffles tirant les charrettes ont été échangés avec des chameaux.

Le cuir est un matériau couramment travaillé sous forme de sacs, chaussures, bijoux… On peut sentir les magasins avant de les voir.

4

ci-dessus, un vendeur de poudres colorées pour Holy Fest

Vestimentairement parlant, le très traditionnel « longis – chemise » du sud est substitué au « jean – T-shirt », les gens ne sourient pas ou peu lorsqu’ils sont pris en photo. Le style « djelaba – turban » est aussi local au Rajasthan.

Les femmes portent des saris très colorés et assortis. Les bijoux et peercing apparents sont de règle. Certaines revêtissent un voile qui couvre entièrement leur visage, afin de se protéger du soleil. Les yeux sont souvent relevés d’un maquillage noir qui s’efface en une semaine.

5

Vu de la ville bleue depuis le fort.

6

Posté par charles devanlay à 18:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur JODHPUR, the blue city

Nouveau commentaire